C’est le moment de la terrine de semis, alors allons-y gaiement ! Mais pour éviter la fonte du semis, et les coups de sec ou de trop d’eau qui donnent le même résultat, prenons quelques précautions.

les bonnes pratiques

  1. Préparer un terrine de semis, petite caisse prête à recevoir le substrat et les graines (l’un sans l’autre, c’est bêto). Le fond doit être percé pour évacuer l’eau en excès. Néanmoins, la terrine passe par la case lavage et désinfection, le vinaigre blanc fera l’affaire
  2. Il est bon de mettre dans le fond de la caisse un peu de gravier ou des billes d’argile afin de faciliter le drainage. Lavés et désinfectés…
  3. Personnellement, j’utilise du terreau spécial semis, il est fin, mais pas trop, il retient l’eau, mais pas trop.
  4. Après avoir rempli la terrine de terreau, tassez légèrement avec une planchette. Légèrement on vous dit…
  5. Déposer les graines (pour le lupin, comme dans le titre de l’article, ce n’est pas la peine de le semer dans une terrine, ça peut se faire en pleine terre. C’était juste pour le jeu de mot…) Attention de ne pas avoir la main trop lourde, on a vite fait de mettre quatre fois plus de graines que nécessaire. Les graines ne doivent pas se toucher… Vous pouvez les écarter en vous servant d’un cure-dent; petit jeu de patience. La prochaine fois vous aurez la main moins lourde.
  6. Recouvrir les graines légèrement avec du terreau de semis
  7. Tasser légèrement avec une planchette. Sèche. Parce que sinon les graines se retrouvent avec le terreau sur la planchette…

Le semis n’est pas fini !

  1. Une étiquette vous rappellera le nom de la variété et la date du semis. Pour ma part, il y a longtemps que je ne fais plus confiance à ma mémoire, mais j’ai des idées…
  2. Arrive le moment délicat de l’arrosage. Le top, c’est de mettre la terrine de semis à tremper dans l’évier après avoir enlever la vaisselle sale… La terrine flotte, mais l’eau remonte par capillarité. Attention, ça peut aller très vite, donc on surveille!  Quand la moitié de la surface a changé de couleur, on retire la terrine et on la place au chaud.
  3. Les arrosages suivants se font avec un pulvérisateur par le dessus; La terrine ne doit pas sécher.
  4. N’attendez pas trop longtemps pour repiquer les plants sinon ils risquent de s’étioler, c’est-à-dire de s’allonger en oubliant de grossir, comme des ados
  5. Il n’y a plus qu’a regarder lever. Quelques jours d’attente quand même.
  6. ça lève ? Bravo, vous êtes super !
  7. et si ça ne lève pas, en voici les raisons : https://daniellys.fr/2009/06/18/les-semis-qui-ne-levent-pas/

Bêtisier (NDLA)

5bis. “Après avoir rempli la terrine de semis de terreau, vous remplissez la terrine de terreau de semis…” Bon, je ne la mets pas celle-là…

“La terrine de lupin”, c’est con comme jeu de mot ? surtout que je ne parle pas des graines de lupin. Tant pis, je laisse…

…”en oubliant de grossir, comme des ados…” Oh je laisse! Les ados ne sont pas ma cible…

semis en terrine

terrine de semis