Jardinage professionnel et statut autoentrepreneur (ou microentreprise)

Ah qu’il n’est pas simple de trouver un statut qui colle avec les activités que l’on propose !

Peut-on être un autoentrepreneur jardin ?

Quand j’ai créé mon entreprise, la personne de la CCI qui me suivait me pose la question principale :

  • Vous voulez faire quoi ?
  • Tout! Faire de la création, de l’entretien, mais aussi de la formation et écrire des articles pour des blogs marchands.
  • Stop ! Halte au feu, halte au mildiou ! (Elle ne me le dit pas comme ça…) En autoentreprise on ne peut pas être paysagiste, mais que jardinier dans le cadre du service à la personne. Vous ne dépendez pas de la MSA (Mutualité Sociale Agricole) mais du RSI

Je sens que l’Administration va me faire ch… va m’ennuyer profondément.

  • Et alors ?
  • La différence entre paysagiste et jardinier, ce sont les travaux réalisés. En tant qu’autoentreprise vous ne proposez que de l’entretien courant dans les jardins; taille, tonte, désherbage… Vous oubliez tous travaux de création, terrassement, plan de jardin, élagage. Et vous ne produisez pas et vous ne vendez pas de plantes. Vous vous arrêtez au “service à la personne”

En autoentreprise, le jardinage est une activité qu’il faut associer à d’autres propositions comme le bricolage, et l’entretien domestique. On ne facture que des travaux “services à la personne”.

RSI, MSA ?

Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que le jardinage relève en principe de la MSA. Donc l’autoentrepreneur jardin, affilié au RSI, ne peut prétendre qu’aux petits travaux de jardinage ET de bricolage, mais en aucun cas à de la création.

Ratissage des feuilles, considéré comme "petit jardinage" pour le statut autoentrepreneur

Ratissage des feuilles, considéré comme “petit jardinage” pour le statut autoentrepreneur

Lorsque l’on veut créer une entreprise, tout rentre en compte : Qu’est ce que je veux faire, les assurances obligatoires, les protections, la retraite, la responsabilité civile…

Ne pas oublier qu’à l’origine le statut de l’autoentrepreneur était fait pour des compléments de salaire; c’est idéal quand on est déjà salarié, (ou indemnisé par Pôle emploi, ce qui est mon cas) et que ça en vaille la peine car, même avec un chiffre d’affaire de 0€, il y a des frais à payer…sauf dérogation.

Pour plus de renseignements, et j’imagine que vous avez une foule de questions en réserve, allez faire un tour sur le portail de l’autoentrepreneur. Leur vidéo vous en dira plus sur comment devenir auto-entrepreneur.