L’aménagement d’un jardin, par quoi commencer ?

Faire ou refaire un jardin nécessite un temps de réflexion avant de débuter les travaux. Même si un jardin n’est pas immuable, il est des aménagements que l’on ne refait pas tous les mois. Voix d’accès et plantations de haies ou de fruitiers sont mises en place pour longtemps.

Pour éviter les erreurs d’emplacement, la première question à se poser est la suivante : à qui va servir le jardin ? La seconde question qui en découle : et pour y faire quoi ?

Le jardin est considéré comme la cinquième pièce de la maison. Dans une habitation, le salon, la chambre ou la salle de bain ont des fonctions bien définies. Et cela dépend aussi de la composition de la famille et des activités des occupants. Le salon ou la chambre peuvent par exemple servir de bureau, ou de salle de jeu…

Le jardin suit le même cheminement. Une famille de trois enfants et un chien n’a pas les mêmes besoins qu’un couple de retraités sans petits-enfants. A déterminer aussi, le temps que l’on peut consacrer à son jardin.

Premier aménagement à prévoir, les voix de circulation pour les véhicules, pour les piétons.

Deuxième aménagement: les vues à conserver, celles qu’il faut cacher.

Troisième groupe d’aménagements à déterminer, les constructions futures : Barbecue, terrasse, bassin, piscine, abris de jardin, pergolas, véranda, serre, portique, terrain de foot…

Quatrième groupe : les utilisations végétales ; potager, verger, massifs de fleurs déco, haies, arbres d’ombrage.

Une fois listés les futurs aménagements, il faut rentrer dans le détail. Quelle grandeur doivent avoir l’abri de jardin, le potager, la terrasse… ? A quel endroit seront-ils placés ?

Reste à mettre tout ça sur un plan à l’échelle, afin de voir la faisabilité. C’est pour éviter d’avoir les fruitiers trop près de la piscine, l’abri de jardin au milieu du potager et la terrasse qui empiète sur l’entrée du garage. (C’est à peine exagéré)

Les questions fondamentales sur les espèces végétales à choisir, suivant le sol, l’environnement, et…le budget, viendront dans un deuxième temps.

Glycine en arbre

La glycine de “Le jardin, c’est tout”