Taille du mûrier platane , voici la question d’un internaute :

Bonjour, je viens de tomber sur votre site et deux photos illustrant la coupe à ne pas faire d’un platane mûrier.
J’en ai un que je dois couper ces jours-ci très abondants et ne sais trop comment m’y prendre…
J’ai a peu prés compris ce qu’il ne faut pas faire mais sur le mien les branches charpentes contiennent une multitude petites branches (environ 10/15cm).. dois je toutes les couper et ne garder que la charpente!?
Merci.

La taille en photo

Les photos valant mieux qu’un long discours, celles du dessous devraient vous aider. Néanmoins, les petites branches sont à éliminer. On ne garde que les prolongements des charpentières et certaines nouvelles pousses.  On les réduit à environs  20 à 30 cm (voire 50 cm)  et juste après un bourgeon situé vers le bas ou tout au moins vers l’extérieur de l’arbre. J’ajouterais que dans certains cas, si l’arbre présente des blessures dues au soleil sur le haut du tronc ou la base des charpentières, la taille sera moins sévère afin de garder un maximum d’ombre aux endroits blessés.

J’espère vous avoir aidé dans votre recherche. Attention si vous montez dans l’arbre, le mûrier a un bois cassant.

taille du mûrier plataneMûrier platanetaille du mûrier platane

Photo montage

Voici deux photos avant / après.

Mûrier avant la taille

Mûrier avant la taille

mûrier platane après la taille

mûrier platane après la taille

La taille n’est pas une science exacte. Néanmoins, même si il peut y avoir discussion sur la taille courte ou longue, il reste quelques règles à respecter. La taille doit être propre pour une meilleure cicatrisation. Tailler à 2 ou 3 cm après un bourgeon. Plus proche, le bourgeon est fragilisé. Plus long, il y a un bout de branche qui va sécher et peut-être abriter des champignons pathogènes. Les outils de taille doivent être désinfectés afin de ne pas propager les maladies.

La branche plus fine et presque à l’horizontal sur la photo ci-dessous aurait pu être ôter. Mais suivant sa place, et son devenir (développement du bourgeon) elle peut apporter soit de l’ombre salutaire à la base des charpentières, soit se développer là où il y a un manque de branche. Vous voyez bien que la taille n’est pas une science exacte !