Source “l’Express”

Selon une étude de l’association Familles Rurales, (2008)  les tarifs ont flambé de 10% pour les légumes, et de 15% pour les fruits, en un an. Suivre les recommandations de l’OMS revient à 131 euros par mois pour un couple avec deux enfants.

Encore une raison de vendre la tondeuse. Limiter les surfaces engazonnées et les remplacer par quelques cultures vivrières, va devenir une règle chez tous ceux qui possèdent un coin de terrain autour de leur habitation.

Commençons par ce qui coûte vraiment chers (par rapport au kilo de pommes de terre) les haricots, les petits pois et les fraises. Les herbes aromatiques permettent de varier les plaisirs gustatifs, et l’emploi des condiments fait baisser la consommation de sel et de beurre.

Ne pas oublier le plaisir des salades, des radis et des tomates fabrication maison. S’il vous reste de la place (avec la culture en carré et les rotations rapides, c’est faisable,) quelques poireaux, navets et betteraves compléteront votre panier.

L’arbre d’ombrage habituel, mûrier platane, acacias, érable… sera remplacé avantageusement par un fruitier, cerisier ou pommier. Les haies seront fruitières, cassis, groseilles, noisettes, arbouses…

Et faites vous plaisir !