Pourquoi faut-il toujours trouver l’hortensia dans la liste des plantes de terre de bruyère ?
Retour sur une réalité.

L’hortensia, traduisez “vos caprices me peinent ” dans le dico du langage des fleurs, n’est pas une plante de terre de bruyère.

Si cet arbuste n’aime pas les sols trop calcaires, et le dit avec une magnifique chlorose ferrique, un sol au pH situé entre 6,5 et 7.5 lui convient bien. Surtout si la couleur est rose ou rouge. Une trop grande acidité du sol ferait virer votre joli arbuste au violet. Seul le blanc reste blanc en sol acide.

Le bleu n’étant pas naturel chez Hortense, à part ses yeux, l’hortensia bleu lui a néanmoins besoin d’acidité (ah! quand même !), de sulfate d’aluminium ou d’alun ammoniacal et très peu de phosphore . Ce dernier en excès, bloque l’aluminium qui provoque le bleuissement des pigments. Il est tout de même préférable de choisir une plante déjà bleue pour avoir plus de chances de continuer dans cette couleur.

Pour ma part, j’ai un faible pour Hortensia paniculata, blanc ou jaune crème. Ceci dit, vous avez le choix sur les variétés, les formes et couleurs. Essayez donc Hydrangea petiolaris, l’Hortensia grimpant tout blanc !

Allez, faites les trous, c’est le moment !

hortensia feuille de chène

hortensia feuille de chêne