Un bouquet de fleurs bio, votre fleuriste y a pensé pour vous!!

Parce que vous évidemment, vous n’avez pas imaginé une seule demie seconde que votre preuve d’amour pouvait sentir le pesticide ! Non mais des fois, vous croyez que les petites fleurs sont sorties comme ça toutes seules du bois? avec du pollen tout bon pour la fabrique de confiture d’abeilles? Ah! c’est beau l’amouuuuuuur, les petites fleurs et les papillons…

Ben non! Tant pis pour la poésie, mais question écolo et développement durable, les roses en février c’est juste pour faire plaisir à votre belle (ou à votre beau).

Sauf que, chez MON fleuriste, n’insistez pas, je ne vous donnerais pas l’adresse, j’ai vu (et que vu) des rose bios! Ouais ma p’tite dame, même qu’elles étaient jaunes et avec une étiquette “roses biologiques”. Cultivées en plein champs, sans pesticide, en Equateur… et à 3,10€ pièce… Je ne sais si c’est le prix ou l’étiquette qui m’a fait prendre des tulipes.

C’est bien d’avoir des fleurs bios, mais j’imagine la pollution due au transport. Enfin, dans le pays de production ça fera toujours un peu moins de saloperies dans la terre. Encore faut-il avoir foi en son fleuriste, car sauf erreur de ma part, je n’ai point vu de label de certification, style AB.

“Tiens ma chérie, des jolies fleurs pour te dire que je t’aime, et en plus j’ai fait un achat écocitoyen!”

Bon, si ça vous fait plaisir…

tulipe

tulipes