Comment transplanter un arbuste persistant ?

Un arbuste persistant, comprenez qui garde ses feuilles, doit recevoir attention et soin pour être déplacer. En effet,  à l’inverse de l’arbuste caduc qui se transplante lorsque les feuilles sont tombées, entre novembre et février, le persistant est déplacé en saison de pousse, Mars-avril ou août-septembre-octobre.

De plus les racines doivent être contenues dans une motte. Pas question de faire une transplantation à racines nues ou les chances de reprise seront compromises.

La suite en photos :

Ce ciste va être déplacé

Ce ciste va être déplacé

Tout d’abord, tracer un cercle autour de la plante

Un sillon est tracé autour de la plante

Un sillon est tracé autour de la plante

Le ciste est attaché

Le ciste est attaché

Puis vient le moment de la fabrication de la motte. On creuse autour de l’arbuste avec une bêche ou un louchet tout en poussant le fer de la bêche vers la motte afin de la tasser. En fait, le manche est poussé vers l’arbuste. Et on creuse ainsi tout autour de la plante.

Travail délicat, la fabrication de la motte

Travail délicat, la fabrication de la motte

Quand on a coupé les racines latérales à la bêche, on creuse sous la motte en essayant de la soulever. Attention de ne pas casser la motte en sortant la plante du trou.

Voici le moment de l'arrachage

Voici le moment de l’arrachage

On soulève l'ensemble délicatement

On soulève l’ensemble délicatement

La plantation se fait à niveau du collet. Un petit truc: poser un manche d’outil en travers du trou pour servir de niveau.

Plantation du ciste, le collet est à raz du sol

Plantation du ciste, le collet est à raz du sol

Et voilà votre ciste en place. Il vous suffit de reboucher le trou avec un mélange de terre et terreau/compost et sable si besoin. Ne pas oublier l’arrosage copieux.