« L’intoxication par les plantes reste encore fréquente puisque 2 % des appels aux centres antipoison concernent des intoxications ou suspicion d’intoxications par des plantes.

Ces accidents sont beaucoup plus fréquents chez les enfants qui sont attirés par les fruits; en effet plus de la moitié des intoxications sont dues à des ingestions de baies ou drupes (fruits charnus à noyau).

Ces accidents sont plus fréquents en été et au moment des fêtes de fin d’année.

La gravité dépend de nombreux facteurs: nature de la plante, organe consommé, à jeun ou non, l’âge.

Les intoxications mortelles sont beaucoup plus rares que par les champignons.

Ce sont des plantes sauvages, ornementales, alimentaires qui sont responsables.

Les organes responsables sont le plus souvent des baies attirantes par leur couleur ou ressemblants à des baies comestibles, alors que souvent toute la plante est toxique. »

Source : http://www.pharmanatur.com/Intoxication/Plantes%20toxiques.htm

danger 2

Ma conclusion

Même si l’intoxication par les plantes est rarement mortelle, le risque existe. Voici une liste de plantes non exhaustive, dont il faut se méfier, car très présentes dans nos jardins :

Chèvrefeuille, clématite, cytise, datura, digitale, fragon, fusain d’Europe, genêt, gui, houx, if, laurier rose, lierre, lupin, marronnier, muguet, prêle, renoncule, ricin, troène…

Un grand nombre de plantes sauvages s’ajoute à la liste comme les euphorbes et la morelle noire.

La prévention ne se situe pas dans la non plantation systématique des plantes à risque mais plutôt dans l’information et l’apprentissage des dangers que les plantes peuvent provoquer. En fait, comme on apprend que le feu peut brûler.danger 3

Attention, il n’est pas question ici des champignons dont les intoxications dues à leur ingestion sont bien plus fréquentes.

cèpe : comestible !

cèpe : comestible !