Devant l’étalage du grainetier du village, le choix est difficile; la pomme de terre sous diverses variétés me fait de l’oeil; j’opte pour 3 variétés en petits contenants (25 tubercules dans le sachet) dont je ne connais rien. Le jardinier est un testeur !

Mon premier paquet est une Nicola. Sans S. J’en ai mangé une fois. Pas facile à trouver chez le marchant de fruit et légume. J’ai trouvé le goût sublime qui m’a fait faire deux choses; la première, finir le plat de patate à l’eau avec noix de beurre (noix de coco je pense, vu la quantité dégustée…), la seconde est de noter le nom. J’en ajouterai une troisième, m’en rappeler lors de ma visite prochaine chez mon marchant de semences.

Nicola est une variété non sensible au mildiou du tubercule, assez peu sensible au mildiou du feuillage. A part durant les printemps pourris, le mildiou de la patate n’est pas un grand problème chez nous (dans le Gard). En revanche les printemps secs occasionnent des arrosages réguliers. Je les fais “à la raie”, ce qui évite de mouiller le feuillage et de favoriser l’extension de la maladie. Récolte 115 à 145 jours près plantation

Allians. J’ignorai même son nom. Donnée comme demie-précoce (90 – 120 jours) c’est la pomme de terre que je prendrai en premier, pour les salades de l’été; Très bonne tenue à la cuisson, ce qui permet de la couper en rondelle une fois cuite sans avoir une purée dans les mains. Peu sensible au mildiou du feuillage, le tubercule serait plus sensible; Mais peut-ton avoir une attaque de mildiou sur le tubercule sans en avoir sur le feuillage ? je n’en sais rien, si vous avez une expérience à ce sujet, je suis preneur (laissez un commentaire, en bas de l’article, vous en serez remercié mille fois)

Prim Lady. LA précoce. 70 à 90 jours après plantation. Peu sensible au mildiou, elle sera la concurrente directe d’Allians. La qualité gustative sera mesurée avec des palais de choix !

Je vous reparlerai ici des résultats. Les années précédentes, j’optais pour Désirée, Chérie, Charlotte. Ces trois belles dames ne m’ont jamais déçu. Mais cette année je fais honneur à mon grainetier qui a eu la bonne idée (ou l’audace ??) de proposer aux clients d’anciennes (?) variétés, ou tout au moins, pas aussi courantes que les Binje, Ratte et Vittelotte, la pomme de terre violette, bonne certes mais d’un rendement très minime.

Et vous ? Vous laisserez-vous séduire par des variétés nouvelles ? Si c’est le cas, j’attends vos commentaires 🙂